Une séance de conseil conjugal et familial

C’est un temps d’échange, un espace de parole et d'écoute pour mettre en mots les difficultés, les émotions, les souffrances, les inquiétudes... mais aussi tout ce qui est positif, créatif, à l'oeuvre dans votre vie ou vos relations.

Il est essentiel d’apprendre à se connaître pour qu’une relation de confiance s’établisse, entre vous et moi, sans laquelle le travail ne peut se faire.

Il est parfois intéressant de revisiter le passé pour comprendre l’origine des difficultés.

Durée d’une séance

En individuel, les séances durent 1h ou 1h30 au choix dès la 1ère séance.

En couple, la 1ère séance dure 1h30. Les suivantes au choix 1h ou 1h30.

En famille les séances durent 1h30.

Elles sont, espacées de 15 jours généralement. Mais selon la situation, vos disponibilités, vos finances, vous pouvez venir toutes les semaines ou toutes les 3 semaines.

Nombre de séances

Il est difficile de savoir le nombre de séances à l'avance.

Parfois quelques séances suffisent, parfois la situation nécessite

de nombreuses séances.

Chacun chemine à son rythme.

Le cadre : professionnel, respectueux et confidentiel.

Ce qui veut dire ?

 

Professionnel parce que la conseillère conjugale a suivi une formation, fait partie d’un groupe de supervision et/ou suit une supervision individuelle, et continue à se former et à s’informer.

 

Respectueux, cela signifie qu’elle reçoit des personnes là où elles en sont de leur histoire, sans jugement. Dans ce cadre sécurisant, les sujets difficiles ou embarrassants peuvent être abordés et les émotions s’exprimer : peur, colère, tristesse, souffrances…

 

Confidentiel : tout ce qui se dit dans le cabinet reste entre ses murs.


 

« Je crois que toute personne peut prendre un chemin de croissance parce que toute personne a des ressources.

Le tout est de les connaître, les apprivoiser, les faire siennes et les utiliser pour être acteur de sa vie.
Vivre est une naissance qui nous habite.
Accoucher de sa propre vie, c’est accepter de ne pas rêver à celle d’un autre, c’est dire oui à qui je suis ».

Alexandre Jollien

  • Twitter Clean
  • Facebook Clean